La catégorisation est un processus humain universel à travers lequel les identités individuelles et collectives se créent. Si les catégories sont indispensables dans la construction identitaire, elles n’en restent pas moins problématiques lorsque celles-ci sont réduites à une vision binaire.

imageLarge

Bastien Bomans est lauréat du prix Léon Guérin pour son mémoire de Master intitulé "Never in twos, always in threes…" Or More! : Disrupting the Binary Categories of Gender, Sexuality and Race in Lawrence Scott's 'Aelred's Sin' dans lequel il démontre que dans les sociétés où règnent patriarcat, hétérosexisme et suprématie blanche, les catégories binaires de genre (féminin/masculin), de sexualité (homosexuel/hétérosexuel) et de race (noir/blanc) sont organisées autour d’une même structure sociale hiérarchisée engendrant des inégalités sociales.

Cette vision binaire participe à la perpétuation d’idéologies discriminatoires, mais elle renforce également l’exclusion des individus dont les identités ne s’inscrivent dans aucune de ces catégories et dont l’ambivalence ‘dérange.’  

 

Retour sur sa formation

C’est en parcourant les écrits de diverses théoricien•ne•s des études postcoloniales, féministes et de genre que B. Bomans a pu observer de quelles manières les discriminations à l’égard des femmes, des personnes racisées et/ou LGBTI+ et leurs combats étaient représentés dans la littérature fictionnelle. En s’appropriant des concepts qui lui étaient jusqu’alors inconnus, il a pu construire ses arguments et développer un sens particulier de la critique, de la remise en question du status quo et une volonté de contribuer aux projets émancipatoires des personnes discriminées.

Il a d'ailleurs complété sa formation initiale par un master complémentaire de spécialisation en études de genre.

 

Projets pour l'avenir

La candidature de Bastien Bomans pour une bourse de doctorat vient d'être retenue. Son projet de recherche sera un prolongement de son mémoire de master mais portera toutefois sur davantage de romans caribéens et se concentrera sur les intersections entre genre, sexualité et race au travers d'un prisme 'queersectionnel': une combinaison de la théorie de l'intersectionnalité - la mise en exergue des multiples facettes de l'identité - et du queer - de l'instabilité des frontières qui séparent les catégories.

Partagez cette page