Audrey Vanhaudenhuyse est neuropsychologue, docteur en sciences médicales. Depuis le début de ses travaux de recherches, elle s’intéresse aux processus de conscience et aux états de conscience modifiés et altérés.

Elle travaille actuellement au sein du Service d’Algologie-Soins Palliatifs du CHU de Liège et fait partie du GIGA-Conscience de l’Université de Liège. L’essentiel de son travail consiste à élaborer des paradigmes de recherches cliniques, particulièrement avec des patients souffrant de douleur chroniques et des patients en oncologie, dans le but d’évaluer l’intérêt de l’hypnose dans le bien-être de ces patients. Parallèlement, elle étude les mécanismes neurophysiologiques de l’hypnose chez des sujets sains.

Les travaux d'Audrey Vanhaudenhuyse ont permis de mettre en évidence l'interêt de l'apprentissage en groupe de l'auto-hypnose/auto-bienveillance, par rapport à d'autres prises en charge (kinésithérapie et psychoéducation).

Cet apprentissage, en seulement 6 séances de deux heures, permet en effet de diminuer la perception et l'impact de la douleur au quotidien, l'anxiété ou encore la dépression et contribue donc de manière favorable à la qualité de vie des patients. Il a également été démontré qu'il améliore la qualité du sommeil et la gestion émotionnelle de patients oncologiques.

Une formation solide

L'ULiège m'a permis d'acquérir des compétences cliniques en travaillant avec des patients sévèrement cérébrolésés, souffrant de douleurs chroniques ou en oncologie. J'ai également eu l'opportunité d'accéder à des outils de neuroimagerie de pointe pour comprendre ces différentes pathologies, ainsi que les mécanismes sous-jacents aux différents états de conscience .

 

Projets pour l'avenir

A. Vanhaudenhuyse souhaite améliorer la prise en charge des patients souffrant de douleurs aigües ou chroniques par l'application de techniques non-pharmacologiques telles que l'hypnose, la réalité virtuelle et la transe cognitive en développant des paradigmes controllés et randomisés.

 

Son conseil pour les (futurs) doctorants ?

Un seul mot d'ordre : la collaboration

Favorisez les échanges et les rencontres avec des experts dans d'autres domaines ; les résultats d'une étude sont le fruit de la collaboration et d'un réel travail d'équipe!

Partagez cette page